Tél.: 514-825-5218 | info@voyagesimonwu.com
voyages-simon-wu-logo
Durée: 10 Nov 2019 - 29 Nov 2019
Prix: À partir de 4880$

IRAN : TRÉSORS DE PERSE

Du 10 au 29 Novembre 2019 (circuit de 20 jours)

Téhéran -Tabriz – Jolfa – Kandovan-Tabriz – Ardebil- Anzali – Masouleh- Téhéran-Maranjab- Kachan -Abyaneh- -Ispahan-Nain – Yazd – Zein-o-din-Shiraz

Accompagné par Simon Wu

 

Héritière d’une civilisation vieille de quatre millénaires, l’Iran a exercé sur l’Occident – depuis Hérodote jusqu’à Marco Polo ! – une fascination jamais démentie. Aussi emprunter les routes de l’ancien empire achéménide permet de découvrir l’un des plus riches foyers culturels du Moyen-Orient… et les antiques cités disséminées dans l’immensité de l’ancien empire témoignent avec force de ce passé d’une richesse exceptionnelle : Suze, qui rivalisa avec les plus brillantes villes mésopotamiennes ; Persépolis dont les palais – érigés par le Grand Darius, abattus par Alexandre le Grand –  possèdent un décor sculpté qui exalte la puissance des anciens Shâh in Shâh (les Rois des Rois) ; Ispahan dont les mosquées et les mausolées furent construits sous le règne du souverain séfévide Shâh Abbas ; la cité caravanière de Yazd dont les tours de silence sont un héritage de la tradition zoroastrienne…

Si l’ancienne Perse et l’Iran médiéval furent si riches, si brillants, si puissants… c’est que cet État était situé au croisement des grandes routes commerciales qui reliaient jadis la Chine et l’Inde au monde méditerranéen… Aussi n’est-il pas étonnant que l’histoire de l’Iran soit intimement liée à celle de ses grands voisins, une histoire toute entière emplie du fracas des batailles, de l’appel passionné des hommes de foi, du délicat murmure des poètes et des calculs enfiévrés des marchands…

voyages-simon-wu-agence-de-voyage-tour-iran-en-groupe-voyage-organisé

Jour 1 : Montréal – Téhéran

Rencontre du groupe à l’aéroport de Montréal, départ vers Téhéran

 

Jour 2 : Arrivée à Téhéran et installation  [Téhéran]

Arrivée à l’aéroport de Téhéran. Accueil et Transfert à l’hôtel.

 

Jour 3 : Découverte de Téhéran, historique et moderne  [Téhéran]

Journée de découverte du patrimoine de la capitale iranienne. Un large choix de visites que nous établirons avec vous : Vous commencerez par Bastan, le musée archéologique qui retrace toutes les périodes de la Perse et de l’Iran.

Vous continuerez par la suite par un site classé au patrimoine mondial de l’Humanité : l’extravagant palais du Golestan. Bâti sous le règne de la dynastie Qadjar, arrivée au pouvoir à la fin du XVIIIe siècle, ce fabuleux complexe se dresse au milieu d’un jardin parsemé de bassins. Ce somptueux palais du Golestan est un chef d’œuvre de l’ère kadjare qui illustre l’introduction réussie d’artisanats persans traditionnels et de formes architecturales de périodes antérieures avec des influences occidentales.

grand-tour-en-iran-voyage-organisé-voyage-simon-wuLe palais ceint de murs, l’un des plus anciens ensembles de Téhéran, fut choisi comme siège du gouvernement par la famille dirigeante kadjare, arrivée au pouvoir en 1779, qui fit de Téhéran la capitale du pays. Construit autour d’un jardin composé de bassins et de zones plantées, il fut doté de ses éléments les plus caractéristiques et de ses ornements au 19e siècle.

 

Promenade dans le grand bazar de Téhéran et laissez-vous happer par l’atmosphère bouillonnante pour y dénicher vos souvenirs de voyage.

agence-de-voyage-simon-wu-du-quebec-circuit-iran

  • Nuit à Téhéran.

Jour 4: Découverte de Téhéran, historique et moderne [Téhéran]

Journée consacrée à la visite de la ville de Téhéran et ses musées. Une visite glamour au Musée national des joyaux de la couronne dont la collection qui rassemble les butins de guerre obtenus au cours du règne des Séfévides en Europe, en Inde, dans l’Empire ottoman, les achats effectués par les souverains et les cadeaux offerts par d’autres dirigeants internationaux sont exposés dans les sous-sols de la banque Melli. Une collection de pierres précieuses et des bijoux à faire pâlir d’envie les plus grands des joailliers ! Vous serez ébahis devant le trône du Paon incrusté de 26 733 pierres précieuses, la couronne des Pahlavi (3 380 diamants et nombre de saphirs, émeraudes et perles), un globe terrestre réalisé avec plus de 50 000 pierres précieuses, ou encore le diamant Darya-e Noor (« mer de lumière ») de 182 carats conquis de haute lutte auprès du prince moghol de Delhi par Nâdir Châh au XIIIe siècle. C’est le diamant taillé le plus grand du monde (sept centimètres de long sur trois de large), avec le Koh-e Noor (« montagne de lumière ») accaparé par les Britanniques après la décolonisation et désormais abrité dans la tour de Londres.

Tour-iran-voyage-simon-wu

La visite du Palais Saad Abad, (le Palais Vert) qui est incontestablement l’un des plus prestigieux palais de la capitale iranienne. Il est érigé sur une superficie de 110 hectares couverts majoritairement par des forêts naturelles, des rivières, des rigoles, des jardins riches en plantes d’origines diverses et des sentiers enserrés par des arbustes et des tapis de fleurs (d’où son air sain et frais).

grand-tour-en-iran-voyage-simon-wu

Puis nous visiterons Bazar de Tajrish suivi d’une promenade sur le fameux pont Tabiate. Le « Tabiat Bridge » – signifie nature, en iranien. 3 niveaux, imaginés par l’architecte Leila Araghian et l’entreprise Diba, qui ne sont pas seulement des moyens de connecter une rive à l’autre. Le Tabiat Bridge est aussi pensé comme un lieu de vie, où un niveau compte un café, le deuxième est pensé comme un lieu de passage, où l’on peut marcher, skate, pédaler voire même monter à cheval. Le troisième niveau est dédié à la contemplation, pour apprécier la magnifique vue sur Téhéran qu’offre le pont. Construit en moins de deux ans, le Tabiat Bridge pèse plus de 2000 tonnes, aura nécessité plus de 14 000 pièces d’acier de tailles différentes, assemblées à plus de 40 mètres du sol. Un symbole pour la mairie de Téhéran, qui y voit l’évolution de la ville vers un univers qui relie la nature, le tourisme et la vie quotidienne des habitants de la capitale.

  • Nuit à Téhéran

 

Jour 5 : Découverte du nord iranien: Tabriz  [Téhéran Tabriz]

Déjeuner, transfert vers l’aéroport de Téhéran pour le vol domestique pour Tabriz. Arrivée à Tabriz dans la matinée.

Nous visiterons :

La Mosquée Bleue, célèbre pour son exceptionnel décor de céramique émaillée, le Musée Archéologique.. Dîner près du bazar dans un restaurant traditionnel local. Puis dans la soirée, balade dans le parc El-Goli.

  • Nuit à Tabriz.  

 

Jour 6 : L’Azerbaïdjan oriental  [ Tabriz- Jolfa -Kandovan -Tabriz]

Déjeuner, départ pour la zone libre de Jolfa, sur une belle route longeant la rivière-frontière d’Aras.
Visite de la plus ancienne église au monde : Ghara Kelisa (7ie siècle) : Les archéologues estiment que Ghara Kelisa est la plus ancienne église de l’ère chrétienne. A la 32ème réunion de l’UNESCO, qui s’est tenue, en 2008, à Québec, au Canada, le nom de Ghara Kelisa de Chaldoran a été inscrit, en tant que 9ème chef-d’œuvre iranien, sur la liste du patrimoine culturel du monde. Les Arméniens d’Iran commémorent, chaque année, le martyr d’un apôtre de Jésus, à l’église Saint Thadée (Ghara Kelisa) de Chaldoran, dans le nord-ouest iranien.

agence-de-voyage-simon-wu-de-quebec-tour-en-iran-voyage-en-groupe-organisé

Ensuite, départ pour Kandovan (2h45 de trajet environ). A notre arrivée, nous nous baladerons dans ce beau village troglodyte, taillé dans les rochers volcaniques du majestueux Mont Sahand. On le compare souvent au village turc d’Uçhisar en Cappadoce. Ce sont les éruptions de ce volcan, vieux d’un million d’années, qui ont formé les cônes de tuf du village de Kandovân. Sa dernière éruption remonterait à 11 000 ans.

circuit-iran-tour-en-groupe-voyage-organiséRetour et nuit à Tabriz.

 

Jour 7 : [Tabriz – Ardebil- Anzali]

Départ pour Ardebil. Nous y visiterons Le mausolée de Safi al-Din, un complexe funéraire dont le Sheikh Safi-al Din était le fondateur de la lignée. Nous découvrons ici l’art raffiné de l’Iran de la fin du 16e siècle.

grand-tour-en-iran-voyage-organisé-en-groupe-tout-comprisLe Shah Abbas Ier fit construire le Chini Khâneh (la maison de Chine), ou sont exposés une collection de porcelaine chinoise comme assiettes, bols et vases (14-17e siècle) aux décors céladon, bleu et blanc ou polychrome.

  • Nuit à Anzali.

 

Jour 8 :  [ Anzali – Masouleh- Téhéran]

Déjeuner et départ vers Anzali. Nous commençons par une excursion au lagon d’Anzali, l’un des plus beaux et des plus grands lagons au monde. Elle vous entraine au travers de marais, de prairies ouvertes et de vastes roselières, profitez de cette balade assis, détendu dans cet esquif et admirez les paysages environnants, la faune et la luxuriante végétation. Profitez pleinement de cette flore au moment de la floraison. Cette grande zone humide héberge au bas mot 78 espèces d’espèces d’oiseaux différentes dont un grand nombre de migrateurs. Les observateurs d’oiseaux seront ravis d’admirer des hérons, aigrettes, busard occidentaux, poules sultanes, cormorans pygmées, pygargues à queue blanche, canards, oies, cygnes et autres foulques et cette liste n’est pas exhaustive.

Poursuite vers Masouleh et visite de cette région très verte d’Iran qui contraste avec les étendues arides de l’intérieur du pays, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

tour-en-iran-voyage-organisé-en-groupe-tout-inclus-voyages-simon-wuConstruit sur un dénivelé de 100 mètres, ce village de 900 habitants à une architecture singulière : tous ses toits, reliés entre eux, sont des espaces piétons, s’apparentant à des ruelles ou à des cours ce village où l’on vit sur les toits offre la vision d’un mode de vie inédit et une conception nouvelle de l’espace qui repose sur le partage et la volonté de vivre ensemble. Route pour Téhéran.

  • Nuit à Téhéran.

 

Jour  9 : Excursion dans le désert de Maranjab   [Téhéran –Maranjab-  Kashan]

Départ pour Maranjab, excursion dans le désert de Maranjab et son lac de sel Namak. Votre chauffeur vous conduira jusqu’au caravansérail du désert de Maranjab.

voyages-simon-wu-gence-de-voyage-circuit-iran

Dîner pendant les visites.

Départ vers Kashan.

  • Nuit à Kashan.

 

Jour 10:  [Kashan Abyaneh-Isfahan]

Départ pour Kachan. Nous visiterons : la mosquée-madrassah d’Aqa Bozorg édifiée au XIXème siècle en briques d’argile et sobrement ornée de mosaïques et d’inscriptions; la maison historique de Tabatabaï, uniques par leur architecture locale propre à Kashan ; suivi de la visite du jardin Bagh-E-Fin considéré comme l’un des plus beaux d’Iran.

Départ vers Abyaneh et découverte de ce charmant village antique terriblement photogénique.

voyages-simon-wu-agence-de-voyage-quebec-montreal-voyage-organisé-groupe-francophoneAbyaneh est comme un musée vivant d’architecture et d’anthropologie. Profitez de vos vacances pour vous réconcilier avec la nature et le paysage frais que vous offre cette belle petite cité. Nous poursuivons la visite au village Targhroud, ancienne citadelle avec son lac, le musée ethnologique du village. Nous poursuivons par une promenade dans le village et dans les jardins de noix et Canat (chika sui) puis nous nous transférons à Ispahan après le déjeuner. (Dîner chez l’habitant ou dans un restaurant traditionnel de cuisine locale).

  • Nuit à Isfahan.

 

Jour 11 :      Ispahan perle de l’Iran : la ville aux dômes turquoises [Ispahan]

Déjeuner à l’hôtel. Cyprès noirs sur un ciel turquois, orangers plantés par les vieux califes, coupoles d’ors et murs d’émail bleu : Ispahan, dit la légende, a été construite à l’image du Paradis.

voyage-en-iran=voyage-organisé-en-groupe-tout-inclus-voyages-simon-wu

Découverte de la ville avec la place royale bordée de la mosquée de l’Imam aux minarets turquoise et du palais Ali Qâpu aux 6 étages remarquables, la mosquée de Sheikh Lorfollah.

Dans l’après-midi continuation des visites et le temps est libre pour flâner dans le Bazar, l’un des plus riches et colorés d’Iran.

Pour finir en apothéose le tour de la place, vous visiterez l’atelier de tissage de tapis dans des magasins et des ateliers de miniatures.

  • Nuit à Isfahan.   

 

Jour 12 :  Ispahan au temps des Séfévides [  Isfahan]

Après le déjeuner, nous visitons le quartier arménien dont la Cathédrale richement décorée et qui constitue un mélange très intéressant d’éléments architecturaux islamiques et européens; construite entre 1606 et 1655. Elle symbolise l’implantation arménienne en Iran. L’intérieur est un curieux mélange de styles : faïences islamiques, peintures chrétiennes. Les fresques, parfois macabres, sont magnifiques.

Nous poursuivons avec le musée de Vank (Saint Sauveur) haut lieu de l’Eglise arménienne d’Iran suivi du quartier Juif.

agence-de-voyage-simon-wu-circuit-iran-voyage-organisé-en-groupe

Pour bien terminer la journée, nous assisterons à un concert privé de musique traditionnelle iranienne au musée de la musique d’Ispahan.

  • Nuit à Isfahan.  

 

Jour 13:  De Isaphan à Yazd  [Isfahan- Nain –Yazd]

Départ pour Yazd par Nain. Symbole d’excellence de l’architecture islamique et important centre militaire à l‘époque de la Perse antique, Ispahan devint ensuite la capitale du pays sous la dynastie Safavide. Au cœur de la ville médiévale, nous visiterons une des plus importantes mosquées de l’architecture islamique, la mosquée Jameh (appelé mosquée du vendredi) datant du Xe siècle. La mosquée du vendredi conserve des témoignages d’une très longue et très riche histoire architecturale, liée en particulier au fait qu’Ispahan fut capitale de l’empire seldjoukide est l’une des architectures les plus complexes des arts de l’Islam. Nous poursuivons avec la majestueuse Maison Pirnia par son architecture Safavide « du désert », 16 ième siècle). Continuation vers le village de Mohamadieh, un très beau petit village traditionnel a la limite du désert avec ses Tours du Vent, ses citernes, ses qanats (canaux) et ses maisons traditionnelles suivi de la visite des Ababafi (petits ateliers textiles).

voyage-en-iran-en-groupe-voyage-organisé-tout-inclusNous poursuivons notre circuit par la visite des vestiges de la Forteresse de Ababafie, renfermant de minuscules ateliers troglodytiques et les Filatures des Mollahs, avec leur ancestrale technique de tissage à l’intérieur de grottes.

Nous voilà à Meybod, berceau des Mozaffarides, ville du désert aux 7000 ans d’histoire. D’après les légendes, elle fut fondée par le mythologique roi Kiomarth, premier roi iranien. Nous savons qu’à l’époque mède, cet endroit était déjà peuplé et civilisé. Les gens locaux considèrent le château Nârin de Meybod comme le coffre des trésors de Salomon. ; Déjeuner dans le caravansérail Shah Abbasi puis visite du pigeonnier de Meybod. Et la grande fierté historique de Meybod : le Château de Narin, d’où son origine mède fait remonter son histoire à près de 3000 ans. D’après les légendes locales, le prophète Salomon y cachait ses trésors. Dja’fari, l’historien du XIVème siècle, a plusieurs fois mentionné le nom de ce château dans son Histoire de Yazd. Les Mozaffarides ont fait de cette forteresse de quatre étages leur siège militaire en l’entourant par un grand fossé encore visible. Ce château a été conquis et démoli par l’armée de Tamerlan. Aujourd’hui, le château Nârin est le sujet de recherches archéologiques mais quelques étages sont néanmoins ouverts aux visiteurs. Nous poursuivons avec la visite de la « Maison de glace » (un château d’eau du 11ème siècle sous la forme d’un œuf de 35 m de haut, en briques de terre crue, qui atteignent une épaisseur de 3 m en bas. En hiver l’eau devenue glace dans des bassins peu profonds était cassée tous les matins et remplissait peu à peu la partie enterrée de l’œuf. La tour était utilisée pour fournir de la glace en été jusqu’il y a 40 ans, lorsque les frigos prenaient le relais.). Continuation de la visite de Thâpâr-Khâneh (caravansérail de la Route de la Soie, période Achéménide suivi de la visite de l’atelier de poterie de Meybod. Les maîtres potiers, très fiers de leur activité, formaient autrefois une hiérarchie distinguée dans la société de Meybod.  Bien que pour les chercheurs étrangers, la poterie des autres régions de l’Iran, notamment Lâledjin, soit beaucoup plus célèbre que celle de Meybod, cette ville située au carrefour de la Route de Soie s’est tellement enrichie à la suite de ces contacts qu’il est possible de relever dans ses styles de poteries des traces esthétiques de toute l’Asie – de la Chine à l’Arabie. Outre la maîtrise de la technique, la poterie de Meybod se flatte aussi de ses motifs significatifs et mystérieux.

Nuit à Yazd.

 

Jour 14 : Yazd et les zoroastriens  [Yazd]

Après le déjeuner, visite de la ville Yazd. Créée il y a plus de 2500 ans sous l’empire achéménide, Yazd compte parmi les plus belles oasis du pays. Elle se situe au centre de l’Iran, à 700 kilomètres au sud-ouest de Téhéran. Entourée de hautes montagnes et de déserts, elle borde le sud du Dasht-e Kavir, désert de roches et de sable, à une altitude de 1240 mètres. Placée sur les anciennes routes caravanières qui reliaient les grandes villes de Perse à l’Asie Centrale, à l’Inde et à l’Irak, Yazd devint un carrefour commercial important du commerce de la soie et des tapis. Yazd est célèbre pour ses textiles et tapis et son architecture.  Visite de la ville : « Tour du Silence » Zoroastrienne – juste en dehors de la ville.
Visite des jardins Dowlat Abad et leur « badgir », ou tour du vent (la plus haute du monde)

Visite du Temple de Feu de Yazd (un feu sacré qui brûle sans arrêt depuis 1400 ans). Seuls les Zoroastriens sont autorisés à se rendre dans la zone du sanctuaire du feu. Les non-zoroastriens ne peuvent le voir que de l’extérieur de la chambre en verre. Le feu est alimenté par un prêtre zoroastrien, avec du bois sec, de préférence d’abricotier, d’amandier ou de prunier. Cinq fois par jour, à chacune des prières, il entre dans la pièce, le bas du visage masqué d’un tissu, afin d’empêcher son souffle de souiller la flamme. Après avoir récité les prières rituelles, il lave le socle de brasero, alimente le feu avec du bois, et s’enduit le front de cendre.

voyage-en-iran-tour-organisé-tout-inclus-voyage-simon-wu

Visites de la Mosquée du Vendredi et le quartier ancien du Yazd.

  • Nuit à Yazd.   

 

Jour 15 :  [Yazd-caravansérail Zein-o-Din]

Aujourd’hui, vous poursuivrez la découverte de Yazd en commençant par la place Amir Chaqmakh Square, du musée de l’eau, de la Mosquée Jameh de Yazd et du quartier Fahadan.

voyage-en-iran-groupe-organisé-en-groupe-voyage-simon-wu

Arrivée au caravansérail de Zein O Din, un caravansérail dans le désert, l’un des plus beaux du pays. Ce lieu atypique et loin de tout vous offrira une expérience inoubliable du désert iranien. (Caravansérail Zein-o-Din est situé à 60 km de Yazd; Le seul caravansérail arrondi d’Iran).

Nuit au caravansérail Zein-o-Din.

 

Jour 16:  [Zein-o-Din – Yazd – Abarkuh – Passargad- Shiraz]

Départ après le petit-déjeuner pour Abarkouh, une ancienne étape importante pour les caravanes de la route de la soie entre les villes de Chiraz et Yazd (3h30 de trajet environ). Visites: le « cyprès de Zoroastre » (un arbre de 4000 ans) suivi de la mosquée du vendredi.

Visite de Pasargade (190 km de Shiraz). Pasargade fut la première capitale dynastique de l’Empire achéménide fondée au VIe siècle av. J.-C. par Cyrus II le Grand au cœur du Fars, la patrie des Perses. Ses palais, jardins, et le mausolée de Cyrus constituent de remarquables exemples de la première période de l’art et de l’architecture achéménide, et des témoignages exceptionnels de la civilisation perse. Visite du tombeau de Cyrus et du temple du Génie Ailé.

Nous partirons à la rencontre des Qashqais, une grande tribu iranienne parlant une langue turque azéri. Le mot « qashqâ’i » est composé de qash et qâ’i. Qash était autrefois le nom d’une ville du Turkestan (l’actuel Ouzbékistan) qui s’appelle aujourd’hui « Shahreh Sabz », tandis que Qâ’i est le nom d’une des vingt-quatre tribus des Turcs Oghouz. La tribu Qâ’i, après avoir migré vers Quebtchâq (Turkestan) et le Caucase et s’y être longtemps attardée, se dirigea vers la Turquie et participa plus tard à la formation de l’Empire ottoman. Le métier principal des Qachqâ’is est l’élevage de moutons et de chèvres. Ils sont toujours en train de migrer pour trouver de nouveaux pâturages. Les Qashqâ’is vivent sous des tentes. Leur « maison », l’âlâtchigh, est composée de deux parties : le toit qui est tissé en poils de chèvre et le mur de cloison qui est fait de roseau et de poils de chèvre. Ces tentes rectangulaires sont constituées d’un toit, de mâts, de cordes, de clous longs et courts en bois.

Jour 17 : Excursion à Persépolis, capitale des Achéménides  [Shiraz]

Le matin, départ pour la légendaire cité de Persépolis, fondée en 512 avant JC sur ordre de Darius Ier. Il s’agit de l’une des constructions les plus impressionnantes de l’Antiquité avec le temple de Karnak en Egypte. Le complexe palatin de Persépolis est l’un des plus célèbres de l’Antiquité. Depuis de nombreuses années, il a été l’objet de fouilles archéologiques et malgré de nombreuses études approfondies, le site conserve encore un grand nombre de mystères et d’énigmes. Il y a plus de deux mille ans, Persépolis était la capitale sacrée et rituelle de l’empire achéménide, l’une des plus anciennes puissances du monde. Symbole de la grandeur et la splendeur de l’Empire, Persépolis est également devenu celui de sa chute. Il témoigne également d’un tournant dans l’histoire de la guerre entre l’Occident et l’Orient, tournant attesté et vécu pendant les campagnes militaires d’Alexandre III de Macédoine (dit Alexandre le Grand). De nos jours, Persépolis contient la valeur spirituelle d’un sanctuaire zoroastrien. Au fil des siècles, les Iraniens ont inventé des légendes autour de son mystère, pour finir par le nommer takht-e-Djamshid qui signifie « le Trône de Djamshid », souverain mythique de l’Iran. Il est intéressant de savoir que les premiers explorateurs européens de Persépolis ont découvert dans ses bas-reliefs des éléments du christianisme primitif, et ce n’est pas surprenant quand on constate que le zoroastrisme est l’une des racines de l’arbre de la religion chrétienne.

agence-de-voyage-simon-wu-circuit-iran-en-groupe-tout-inclus
Poursuite de la découverte de la Perse achéménide par la visite de la nécropole de Naqsh-e-Rostam où reposent Darius et ses successeurs dans des alcôves creusées à même la montagne.

Nuit à Shiraz.

 

Jour 18: Bishâpour ou la victoire sur Rome [Shiraz]

Départ après le déjeuner pour Bishâpour et visite des vestiges de la ville fondée par Shapour 1 après sa victoire sur les romains ainsi que son temple consacré à la déesse Anahita. Mythologie : Anahita, dont le nom signifie « Immaculée », déesse perse de l’eau et de la fertilité, était très vénérée durant la période achéménide (558-330 av. notre ère).

grand-tour-en-iran-voyage-organisé-en-groupe-tout-inclusElle était associée au grand dieu Mithra. Identifiée à la planète Vénus, elle était censée descendre d’ Isthar, divinité babylonienne de la fertilité associée à la même planète. Au IVe siècle avant notre ère, le roi Artaxerxés II ordonna que l’on dressât des images d’Anahita dans toutes les grandes cités de l’empire. Le culte de la déesse s’étendit à travers l’Asie Mineure et l’Asie occidentale. Anahita venait en aide à Spenta Armaiti et était associée à Haoma, le dieu qui conférait l’immortalité. Anahita était souvent représentée vêtue d’habits d’or, d’une couronne et de bijoux. Ses animaux consacrés étaient la colombe et le paon, et la prostitution sacrée faisait partie de son culte.

Visites de bas-reliefs sassanides à Tangue Tchogan. Ces bas-reliefs sassanides abordent les thématiques du couronnement, de la prière, de la victoire du roi sur les romains, de la célébration des hommes de cour, du combat des chevaliers et de la chasse royale. Certains d’entre eux jouissent d’une épigraphe généralement en langues pahlavi ou grecque et qui présente les personnages du dessin. La scène de la victoire de Shâpour I sur l’empire Romain est également relatée symboliquement : l’ennemi y est représenté comme un démon. Bien entendu, la représentation des personnages dans les bas-reliefs de cette période est loin de tout réalisme et fondée sur des éléments symboliques. L’artiste sassanide n’accordait également pas d’importance à peindre les figures avec précision. A titre d’exemple, les combattants sont tous rassemblés et se tiennent dans un ordre particulier. Cette forme d’organisation symbolise le nombre important de la garde royale. En outre, l’artiste ne visait pas à dessiner en détail le visage du roi et des hommes de cour, mais il voulait avant tout montrer plutôt leur position, leurs chapeaux, leurs signes, degrés et autres éléments de ce genre. Mais bref, les bas-reliefs sassanides racontent grosso modo les faits historiques et la grandeur du roi.

  • Nuit à Shiraz.

 

Jour 19 : Découverte de Chiraz  [Shiraz]

Journée des visites de la ville de Shiraz:

On commence la journée par la Visite du Jardin D’Eram ou « jardin du Paradis ». C’est l’un des plus beaux jardins persans d’Iran. A cet emplacement existait dès le XVIIIe siècle un jardin d’agrément, mis jardin, mi verger dans la tradition des jardins de Chiraz. C’est au XXe siècle que l’actuel jardin prend forme sous l’impulsion de l’aristocratie locale. Le palais qui date du XIXe siècle ainsi que le jardin font partie aujourd’hui de l’université de Chiraz. Il fut construit par l’ordre de Nasirmolk Shirazi.

iran-voyages-simon-wu-agence-de voyage

Dîner chez une famille iranienne.

Visite de la Mosquée Nasir al-Mok, un exemple parmi les plus réussi des constructions qadjar du 19ème siècle. Ses façades et en particulier l’eivan sud sont recouverts de faïences caractéristiques de l’époque avec des motifs de fleurs en vase a forte dominante rose.

Visites du bazar Vakil et la mausolée de Hafez, poète dont les œuvres marquèrent l’apogée de la littérature persane aux  XIIIème  siècles dans la soirée.
​Dîner au restaurant Haft Khan.

  • Nuit à Shiraz.

 

Jour 20:  Shiraz   Montréal 

Transfert à l’aéroport de Shiraz. Envol a destination de Montréal

 

Prix :

             4880$  pour paiement par chèque en occupation double

             4998$  pour paiement par carte de crédit en occupation double

Supplémentaire pour occupation simple 938$

*Le prix est basé sur un minimum de 15 participants .

Le prix peut être modifié en fonction des approvisionnements et des conditions économiques, de la politique tarifaire des différents intervenants : transports (surcharge de carburant du transporteur), et de la variation du taux de change (basé sur Canadien$ et EURO). Nous facturons sur la base du tarif en vigueur, au moment de la prise de commande.

 

Services inclus :

  • vol internationaux aller- retour avec Qatar
  • vol interne
  • autocar privé et climatisé
  • les transports
  • les guides locaux francophones
  • les entrées sur les sites
  • hôtels de 4* et 5*, une fois  3* supérieurs
  • 54 repas : 18 déjeuners, 18 dîners, 18 soupers

Exclus : 

  • les assurances (annulation, maladie, perte de bagage etc.)
  • les pourboires aux guides locaux, aux conducteurs et à l’accompagnateur
  • le visa d’entrée.

 

Inscription au voyage:

Si vous êtes intéressés par ce voyage, veuillez nous contacter soit par courriel (voyagesimonwu@gmail.com), par téléphone (514-825-5218), ou par la poste. Pour votre inscription au voyage, veuillez nous donner vos coordonnées au complet (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, adresse courriel ainsi qu’une copie de votre passeport)  en indiquant si vous désirez prendre une chambre pour occupation simple ou avec partage.  Un dépôt de 1,500$ est requis. Si vous avez besoin d’assurances voyages, vous pouvez également nous contacter.